Ici Graulhet

les news, les photos, les z-amis

Archive for février 2010

Le dimanche, 28 février

with 4 comments

La pensée du jour: « La course du guépard est superbe ; c’est un spectacle inoubliable mais fort rare car, généralement, on court devant. » Jean L’Anselme, poète et humoriste français

Thought for the Day: « The cheetah’s sprint is superb; an unforgettable spectacle but terribly rare for, generally, you run in front of it. » Jean L’Anselme, French poet and humorist

***

LA RONDE DES PRIMEVÈRES/THE PRIMROSES’ CIRCLE

Organisée par le SCG Athlétisme : 10 km d’efforts … et la récompense au bout ! À partir de 9h30 au Stade de la Jonquière – adultes 6 € et 8 €, gratuit pour les enfants. Les inscriptions sont terminées, mais venez les encourager !  rens:06 20 09 59 15./ Run organized by the SCG Athletics : 10 km of effort … and the reward at the end! Starting at 9:30 am at Stade de la Jonquière – adults 6 € and 8 €, free for children. The registration period is closed, but come and show your support! Information: 06 20 09 59 15.

(Ici Graulhet y serait volontiers, mais… c’est jour de tournage sur « Un hiver rouge ». Photos de tournage demain, c’est promis./Ici Graulhet would gladly attend the race but it’s filming day on « Un Hiver Rouge. » Photos directly from the set tomorrow, that’s a promise.)

Publicités

Written by zlatovyek

février 28, 2010 at 8:09

Le samedi, 27 février

leave a comment »

La pensée du jour: « Le dictionnaire est une machine à rêver. » Roland Barthes, critique et essayiste français

Thought for the Day: « The dictionary is a machine for dreaming. » Roland Barthes, French critic and essayist

***

Vous n’y croyez plus? Et pourtant, foi de mimosa, le printemps s’approche en catimini … Chut, ne l’effrayons surtout pas. Bon samedi à tous.

You don’t believe it anymore? And yet, the mimosa swears it’s true: spring is approaching quietly… Shh, let’s not scare it away. A pleasant Saturday to all.

***

LÂCHER DE TRUITES ET PÊCHE À NABEILLOU

Photo: Robert Bourges

Dès 7h00 au lac de Nabeillou – tout public – 12 € – rens. 05 63 42 16 25./Trout fishing in lac Nabeillou, starting at 7 am – for all – 12 € – information: 05 63 42 16 25.

***

LES MANHWAS ET VOUS

Une occasion de découvrir la bd coréenne avec Bruno Canard … et de découvrir toutes les nouveautés de la médiathèque de Graulhet en matière de mangas. À 14h30 – gratuit – tout public. rens/ 05 63 33 25 25./YOU AND MANHWAS: An opportunity to discover Korean graphic novels with Bruno Canard, and all the new arrivals in mangas at the Graulhet médiathèque. At 2:30pm – for all – information: 05 63 33 25 25.

***

RAPPEL: FIGURANTS, À VOS TABLIERS !

Le tournage des prochaines scènes du film de Jean-Michel Devos, « Un hiver rouge », ont lieu demain, le 28 février, au 5bis de la rue de la Paix à Graulhet (entrée par la cour arrière).Tous les détails ici. (La rue de la Paix est juste derrière la place Bosquet.)/ EXTRAS, GRAB YOUR APRONS! The next scenes in Jean-Michel Devos’ film « Un hiver rouge » (A Red Winter), will be filmed tomorrow, February 28th, at 5bis, rue de la Paix in Graulhet (entrance on the rear of the building – rue de la Paix is just behind place Bosquet.)

***

Written by zlatovyek

février 27, 2010 at 6:40

Le vendredi, 26 février 2010

leave a comment »

La pensée du jour: « L’unité de valeur de la réussite, ce n’est ni le franc ni le dollar. C’est un rapport entre la satisfaction et le projet. » Joseph-Antoine Bell, footballeur camerounais.

Thought for the Day: « The unit of value for success is neither the franc nor the dollar. It’s the relationship between the project and satisfaction. » Joseph-Antoine Bell, rugbyman from Cameroun

***

BALADE SUR L’ANCIENNE VOIE FERRÉE/A STROLL ON THE OLD RAILWAY

Il fait beau, et il y a une suggestion de printemps dans l’air. Le Centre social invite les familles à en profiter pour faire une balade sur l’ancienne voie ferrée (il y a possibilité de prendre les vélos d’enfants) – départ du Centre à 14h, retour 16h30 – 2,50€/personne – rens. 05 63 34 58 14./ It’s a beautiful day, there’s a suggestion of spring in the air. The Social centre invites families to take advantage of it for a stroll along the old railway (possibility of bringing children’s bicycles) – departure from the Center at 2 pm, return at 4:30 pm – 2,50€ per person. Information: 05 63 34 58 14.

***

LA FAR AU SPORTING CLUB

On voudra bien excuser la piètre qualité de cette photo, prise à l’Auditorium de Graulhet hier soir. Son but n’est que de signaler que la FAR était parmi les invités des Jeudi des entreprises organisé par le Sporting Club. On me dit qu’il se prépare des projets de collaboration inédits entre artistes et sportifs … nous en saurons davantage plus tard./Apologies for the poor quality of this photo taken at Graulhet’s Auditorium last night. It’s purpose is simply to indicate that the FAR was one of the guests of Le Sporting Club’s Business Thursdays. I am told novel collaborative projects are in the works, linking artists and sportsmen … more on this later.

***

STEPHAN ABDELKADER À LA MJC

Parlant de la FAR,  veuillez noter que l’artiste Stephan Abdelkader expose présentement à  la MJC de Graulhet et ce, durant tout le mois de mars. Un travail époustouflant, combinant l’art de la récup’ … et l’art tout court. A voir absolument./ Speaking of the FAR, please note that artist Stephan Abdelkader is presently exhibiting at Graulhet’s MJC for the entire month of March. Breathtaking work, combining the art of recycling … with art, plain and simple. A must see.

Written by zlatovyek

février 26, 2010 at 9:43

A venir/Coming Soon

with 2 comments

(photo: Volubilo)

***

La pensée du jour: « Le projet est le brouillon de l’avenir. Parfois, il faut à l’avenir des centaines de brouillons. » Jules Renard, auteur français.

Thought for the Day: « The project is the draft of the future. Sometimes, the future requires hundreds of drafts. » Jules Renard, French author

***

Pour ceux et celle qui aiment bien planifier un peu à l’avance: voici un aperçu de quelques activités au programme en mars:

For those who like to plan things ahead of time, here is a look at a few activities scheduled for March:

***

UN PROJET SYMPA – A VOIR LE 6 MARS

C’est une initiative de la Fédération départementale Léo Lagrange Tarn en partenariat  avec le conseil général du Tarn, le conseil régional Midi-Pyrénées, la direction départementale de la jeunesse et des sports, la mairie de Graulhet, les Mouvements d’éducation populaire, Style son et Vidéo 81, Volubilo et Hamac Rouge. Son but: donner la parole à la jeunesse  à travers la réalisation de courts métrages.

Pour ce troisième festival, des jeunes de 16 à 30 and ont réalisé des courts métrages sur le thème: L’intégration ? Leurs oeuvres seront présentés le 6 mars prochain. Ici Graulhet en reparlera sûrement. Pour l’heure, félicitations à la Fédération Léo-Lagrange qui a reçu un prix le 9 février dernier pour cette initiative, dans le cadre de « La Course en Solidaire , concours organisé par la Mutualité française Midi-Pyrénées.

COMING ON MARCH 6TH

It’s a project initiated by the Fédération départementale Léo Lagrange Tarn in partnership with the  Conseil général du Tarn, the Conseil régional Midi-Pyrénées, the Departmental Directorate for Youth and Sports, Graulhet City Hall,  educational movements,  Style son and Vidéo 81, Volubilo and Hamac Rouge. The goal: giving youth an opportunity to speak out through the  production of short films.

The theme proposed to young people ages sixteen to thirty for this third Festival was: Integration?  Their works will be presented on March 6th. Ici Graulhet will certainly mention the event again. For the time being, congratulations to the  Fédération Léo-Lagrange for the prize it received on February 9th for this project, prize attributed by Mutualité française Midi-Pyrénées in the context of the contest organized by « La Course en Solidaire.

***

CINÉMA AUSSI LE 7 MARS

CINEMA AGAIN ON MARCH 7TH

Un autre rendez-vous cinéma, au cinéma Imagin’ de Gaillac: celui du dimanche du documentaire proposé par Hamac Rouge. Une échappée en compagnie d’une enfant espiègle d’Amsterdam; d’une institutrice polonaise perdue en Sibérie; d’une élue arpentant les routes de l’ouest français: et d’un groupe d’artistes mauritaniennes. On s’en reparle, mais à inscrire de suite  à votre agenda.

Another cinematic rendez-vous, this one at Gaillac’s Cinéma Imagin’ : A documentary Sunday suggested by Hamac Rouge. An escape along the roads with a mischievous child in  Amsterdam; with a Polish schooteacher lost in Siberia; with an elected official traipsing down the roads in Western France; and with a group of Mauritanian artists. More later on this topic, but pencil it into your appointment book right away.

***

LE PROGRAMME, LE PROGRAMME, ACHETEZ LE PROGRAMME !

Le voici, le voilà: c’est le programme des activités inscrites à la commémoration de la grande grève pour le mois de mars. Vous pouvez le consulter en détail sur le blog  Graulhet: la grande grève./Here it is: the program of activities scheduled in March to commemorate the great strike. Full details on  the Commemoration of the blog Graulhet: la grande grève.

***

ET … AUJOURD’HUI ?/ WHAT ABOUT TODAY?

(photo: Volubilo)

Pourquoi ne pas profiter d’un passage à  la médiathèque pour admirer le travail réalisé par les élèves de CM1 et de CM2 sur une maquette illustrant les transformations du quartier d’En Gach? Tous les détails sur le site  de Volubilo … mais voir de ses propres yeux, c’est encore mieux./ Why not take advantage of a visit to the médiathèque to admire the work done by students of classes CM1 and CM2 to  illustrate the changes to the En Gach neighborhood? Full details on the Volubilo website, but seeing it with your own eyes is even better.

Dadou el Oued à l’Ibère familier

with 2 comments

La pensée du jour: « On ne peut pas apprendre moins. On ne peut qu’apprendre plus. » Richard Buckminster Fuller, architecte et designer américain.

Thought for the Day: « You can never learn less. You can only learn more. » Richard Buckminster Fuller, American architect and designer.

***

Dadou el oued: ce soir, 21h00 à l’Ibère familier rens: 05 63 40 31 65. Vous ne pouvez pas vous y rendre?Découvrez Dadou el oued ici. /Tonight at 9 pm at l’Ibère familier. Information: 05 63 40 31 65. Can’t make it? Discover Dadou el oued here.

***

A Noter:

Vue ma ‘sortie’ d’hier, l’honnêteté la plus élémentaire exige que je signale l’article de La Dépêche du Midi concernant les quatre voitures qui ont brûlé lundi soir au centre-ville de Graulhet. L’enquête se poursuit mais, en l’absence de toute trace d’engin incendiaire, il est possible que l’incident soit dû à une défaillance mécanique de l’un des véhicules. Étant donné les incidents du 31 décembre, il n’est pas étonnant non plus que la première réaction soit de soupçonner une intention criminelle derrière cet événement. Si ça n’est pas le cas, tant mieux, et il ne reste qu’ à souhaiter bon courage et prompte indemnisation aux propriétaires de ces véhicules.

Given my commentary yesterday, I must point out the article in today’s La Dépêche du Midi concerning the four cars that burned in Graulhet’s downtown area on Monday night. The police investigation is ongoing. However, no traces were found of Molotov cocktails; it is possible that a mechanical failure in one of the vehicles caused the explosion and subsequent fire. Given the incidents on December 31st, it is not surprising either if the first reaction is to suspect a criminal intent in these events. If that is not the case, so much the better. Our best wishes to the owners of the vehicles; here’s hoping they will be reimbursed promptly.

Written by zlatovyek

février 24, 2010 at 7:46

Commentaire personnel

with 2 comments

(Ce blog a beau être une création personnelle, je m’y abstiens généralement d’exprimer ouvertement mes opinions. Mais, il y a des jours, et il y a des jours. Il va sans dire que je porte l’entière responsabilité des propos qui suivent et qui sont écrits à chaud, après avoir appris la raison des explosions entendues hier soir depuis mon domicile, soit quatre voitures incendiées sur la rue Jean-Jaurès.)

Évidemment, je ne m’attends pas à ce que les casseurs lisent ces mots. Quand on s’amuse à détruire le bien des autres, on n’a pas vraiment envie de se fatiguer la tête à réfléchir. On n’a surtout pas envie de se demander ce qu’on pourrait faire d’autre que de casser, injurier et répondre à la politesse des uns par des insultes, des grossièretés et des violences.

On viendra me dire (comme quelqu’un l’a fait hier): « Ah mais, c’est la faute d’un tel, pas la mienne ! » Ou: « Oh, c’est ceux de telle communauté, de tel groupe – tous des … » (insérez l’épithète qui vous convient.) Je m’excuse, mais ça ne tient pas. Je ne suis pas née à Graulhet. J’ai vécu dans quatre pays différents; je ne compte plus le nombre de quartiers que j’ai habités. Des casseurs et des râleurs, j’en ai connu de tous âges, de toutes conditions, de toutes origines, et des deux sexes.  Même chose pour les gentils, d’ailleurs. Le coeur et la volonté de s’en sortir, ça n’a ni race, ni religion, ni allégeance politique.

A force de se répéter les mêmes discours au sujet de la faute de l’un et de la responsabilité de l’autre, on oublie les évidences les plus simples: il n’y a pas de fatalité. Pas plus qu’il n’y a d’ excuse pour la violence ou pour l’exclusion.

S’il y a des événements qui me convainquent de la nécessité d’une  régie de territoire dans laquelle les citoyens s’impliquent à fond, c’est bien des incidents comme ceux de la rue Jean-Jaurès hier soir. Nous avons tous à vivre ensemble, et à faire notre part pour que cette ville soit la meilleure possible pour tous. Tous, sans exception.

Cela dit,  la photo du jour n’a strictement rien à voir avec ces événements. Je comptais simplement profiter d’une accalmie dans les nouvelles culturelles pour faire un petit rappel sur un tout autre sujet:  vous avez jusqu’au 28 février pour faire parvenir vos photos au concours « Traces de mémoires ouvrières ». Mais comme le 28 est un dimanche, vous avez jusqu’à vendredi le 26, soit quatre jours. Pour consultation, voir les  règlements ici.

Et … la meilleure journée possible à tous, quand même?

***

(Although this blog is a personal project, I usually abstain from personal commentary on it. But there are days, and there are days. It should go without saying that I take full responsibility for the comments that follow, expressed in the heat of the moment, so to speak, after learning the reason for the explosions I heard last night from my home – four cars burned on rue Jean-Jaurès.)

Of course, I don’t expect the smashers to read my words. When you’re busy having fun destroying other people’s property, you don’t really feel like bothering your head with thinking. Especially not with asking yourself what you could do other than breaking, insulting, and answering someone’s politeness with obscenities and violence.

I’m sure someone will tell me (as someone did yesterday): « Ah but, it’s so-and-so’s fault, not mine! » Or: « Oh, it’s the ones from such-and-such a community, such-and-such a group – they’re all … (insert whatever qualifier suits you the most).  I’m sorry, but I don’t buy it.  I wasn’t born in  Graulhet. I’ve lived in four different countries; I’ve stopped counting the number of neighborhoods in which I’ve lived.  I’ve known smashers and whiners of every age, social class, origin, and of both genders. Same thing for ‘good guys’. Having a heart, and a willingness to pull through has nothing to do with race, religion, or political affiliation.

Constantly repeating the same lines about this one’s fault and that one’s responsibility simply leads to forgetting the simplest thing of all: there is no fatality. Just as there is no excuse for violence nor for exclusion.

If there are events that convince me of the need for a territorial management agency in which local citizens become thoroughly involved, incidents like those on rue Jean-Jaurès last night are among them. We all have our share of responsibility in living together, and in making this town the best possible for everyone. Everyone, without exception.

That said, today’s photo has no relation to this topic. I simply wanted to use today’s respite in cultural events to post a brief reminder on a totally different topic from the one discussed above: February 28th is the deadline for submitting your photos to the contest  « Traces de mémoires ouvrières ». As the 28th is a Sunday, you really have until Friday the 26th – four days. The rules are here (in French).

And now … here’s to the best day possible for everyone, yes?

***

Written by zlatovyek

février 23, 2010 at 10:44

Ah, la bonne crêpe ! Oh, la grosse trouille !

leave a comment »

La pensée du jour: « Chaque soir, pendant les représentations d’une pièce de théâtre, c’est sur la même réplique que les spectateurs enrhumés se mettent à se moucher; c’est le moment où la pièce faiblit. » Marcel Pagnol, écrivain, dramaturge et réalisateur français.

Thought for the Day: « Every night, during the run of a play, those members of the audience who have a cold start blowing their noses on the same lines; that’s the moment where the play has a weak spot. » Marcel Pagnol, French writer, playwright and film director

***

AH, LA BONNE CRÊPE !/ AH, SUCH A CRÊPE!

A préparer et à déguster … 9h30 à 15h au Centre social – familles – adhésion 5,20€ pour l’année. Inscriptions 05 63 34 58 14. Et si vous ne pouvez pas vous rendre, quelques recettes, peut-être?/ To make, to devour… from 9:30 am to 3pm at the Social Center – for families – membership cost: 5,20 € for the year. Registration at 05 63 34 58 14. If you can’t make it, a few crepe recipes, maybe?

***

OH, LA GROSSE TROUILLE!/BOY, WAS I SCARED!

La date-limite pour les inscriptions est passée, mais l’amie Frédérique Garlaschi de Volubilo nous dit qu’il reste peut-être encore une petite place pour celui ou celle qui désire explorer l’univers du polar, ou comme elle le dit si bien: « lâcher l’inspecteur, le serial killeur et la victime qui sommeillent en vous … Sur le papier, bien sûr ! »

Le stage d’écriture a lieu ce samedi, 27 février de 10h-13h et de 14h30 à 18h, au 8 rue soeur Saint-François à Graulhet. Il en coûte 30 € (tarif normal) ou 20 € (minima sociaux: RMI, AAH, chômeurs, etc.) Café et thé chauds offerts, auberge espagnol à midi. Vous pouvez communiquer avec Fréda en composant le 05 63 58 26 95.

The official deadline for registration is over, but our friend Frédérique Garlaschi from Volubilo tells us she may still have a seat available for someone wishing to explore the universe of the crime novel, or as she puts it: « let loose the Inspector, the serial killer and the victim slumbering within you… On paper, of course! »

The writing workshop is this Saturday, February 27 from 10am to 1pm, and 2:30 to 6 pm at 8 rue soeur Saint-François in Graulhet. Cost: 30 € (full rate) or 20 € (for recipients of social aid programs, the unemployed, etc.) Tea and coffee offered by Volubilo, potluck meal at lunchtime. You can reach Fréda by dialing 05 63 58 26 95.


Written by zlatovyek

février 22, 2010 at 10:00