Ici Graulhet

les news, les photos, les z-amis

Archive for juillet 5th, 2009

Le Secret du Perroquet (9)/The Secret of the Parrot (9)

with 4 comments

DSCN0004_2

Neuvième épisode: Quelque part, entre les mondes 

1ère voix:  Si je vous ai bien compris, cher ami, vous me dites ceci: au moment où, entraînés sous les eaux lugubres et saumâtres de l’Orénoque par les anneaux puissants d’un anaconda de plus de trente mètres…

flood

2e voix:  Quinze. Quinze mètres.

1ère voix: …de plus de vingt mètres, nous fûmes asphyxiés par constriction et privation d’air…

2e voix: … nous échûmes, privés de sens, sur les berges boueuses et gluantes dudit fleuve. D’où nos formes inertes furent enlevées par un groupe de jeunes femmes faisant la cueillette des baies acaï.   

1ère voix: Vraiment ? Mais c’est une tâche terriblement hasardeuse pour des jeunes femmes ! Grimper à plus de quarante mètres dans un palmier…

2e voix: Vingt mètres. Mais elles ne grimpent pas. Elles ont dressé une troupe de perruches vertes qui passaient par là. Lesdites perruches arrachent les baies et les lancent au sol. Elles en mangent aussi quelques unes, ce qui explique sans doute leur extraordinaire vigueur, et…

DSCN6121_2_2

1ère: Trève, sage et éminent collègue. Ce que vous dites, c’est que nos enveloppes charnelles sont toujours intactes et en état de servir mais que…

2e: …nos âmes volettent comme des caillettes éperdues, à la recherche d’un portail ou d’un huis quelconque nous permettant d’y ré-accéder et…

1ère: … et de préférence, chacun dans son enveloppe charnel d’origine. C’est bien cela?

2e voix: Tout à fait cela.

1ère: Vous prétendez donc, savantissime ami, que nous pourrions ré-intégrer les dites enveloppes originelles mais vous dans la mienne et moi dans la vôtre?

2e voix: Cela n’est pas à exclure du domaine des possibilités.

1ère: Voilà qui donne à réfléchir.

2e voix: Et pourquoi donc, je vous prie ?

megamonalisa_avenue-mona-lisa

1ère: Parce que, depuis quelques instants, il me semble déceler de faibles vacillements lumineux indiquant la proximité d’une quelconque voie.   Je ne vous cache pas que la perspective de retrouver une forme canine n’est pas pour me déplaîre. Mais si vous me dites qu’il y a un risque que je me retrouve chien dans une forme d’oiseau du paradis, la chose me trouble.

Firebird_2_3

2e: Je le conçois. Le corollaire me trouble tout autant, mais… il y a la Divine Pauline et le secret à elle imparti.

1ère: Il y a, par-dessus tout,  la conscience professionnelle, mon ami.

2e voix: Indubitablement.

1ère: C’est une affaire à suivre.

2e: Et de près.

(A SUIVRE. DE PRÈS.)

***

hyacinthine_2

(« Il y a la Divine Pauline et son secret. »/ »There is the Divine Pauline and her secret. »)

***

9th Installment: Somewhere between the worlds 

1st voice:  If I’ve understood  you correctly, my dear friend, you are saying what follows: at the moment when, dragged under the murky and turbid waters of the Orenocco by the powerful coils of an anaconda of more than thirty meters …

flood

 

2nd voice:  Fifteen. Fifteen meters.

1st voice: …of more than twenty meters, we were asphyxiated through constriction and oxygen deprivation … 

2nd voice : … we landed, deprived of our senses, on the gloamy, muddy banks of said river. From whence our lifeless forms were removed by a group of young women collecting acai berries.                                                                                                                                                             

1st voice: Really? But this is a terribly hazardous occupation for young women! To climb up palm trees more than forty meters high… 

2nd voice: Twenty meters. But they don’t do the climbing. They’ve trained a band of  green budgies that was flying by.  Said budgies pick the berries and throw them to the ground. They also eat a few; doubtless, this explains their extraordinary vigor and…  

DSCN6118_2_2

1st voice: Truce, eminent and sagacious colleague. What you are telling me is that our carnal envelopes are still intact and serviceable but that … 

2nd voice: … our souls flutter about like quaking quails, searching for a portal or some form of opening allowing us to reclaim possession of them and …  

1st voice: … and, preferably, each of us in his carnal envelope of origin. Is that it?  

2nd voice: Most precisely, yes.

1st voice: Thus, you  claim, most savantissimus of friends, that we could re-integrate our original envelopes but you in mine and mine in yours?  

2nd voice: It is not excluded from the realm of possibilities.  

1st voice: This gives motive for pause.

2nd voice: And why, pray tell?

megamonalisa_avenue-mona-lisa

1st voice:  Because, for the last few seconds, I’ve been detecting vague flickerings of light indicating the proximity of some kind of path, perhaps. I cannot deny I find a certain enjoyment in the thought of recovering my canine form. But if you tell me there is a risk I may find myself a dog shaped like a bird of paradise, the matter troubles me.  

 

DSCN9448_2

2nd voice: I can appreciate that. The corollary troubles me just as much but… there is the Divine Pauline to think of, as well as the secret upon her entrusted.  

1st voice: Above all, there is professional duty, my friend.

2nd voice: Indubitably. 

1st voice: The matter deserves attention.

2nd voice:  Of the close kind.

(TO BE CONTINUED. CLOSELY.)

***

Les illustrations d’oiseaux sont tirées de Peintres et Illustrateurs d’oiseaux de  l’Antiquité à nos jours, Roger F. Pasquier et John Farrand Jr, chez Abbeville Press. J’ai modifié les couleurs pour les besoins de ce récit./ The bird illustrations are taken from Peintres et Illustrateurs d’oiseaux de l’Antiquité à nos jours, Roger F. Pasquier et John Farrand Jr,  Abbeville Press. I have modified the colors for use in this tale.

Written by zlatovyek

juillet 5, 2009 at 11:05